08/01/2012

Promenade hivernale (04-01-2012)

Ce 4 janvier, un ciel toujours gris ( pour paraphraser Jaques Brel) nous accompagne au cours de notre promenade autour de l'étang des pécheurs. Le vent s'est un peu calmé.


 

IMG_12116-cor-cadre4.jpg


 

Pas de découvertes sensationnelles.

 

IMG_12121-rec-cadre4.jpg

Bernaches ( Branta canadensis) et Foulques (Fulica atra) scrutent le rivage dans l'attente d'un visiteur qui leur apportera quelques friandises.

 

promenade 04-01-121-cadre4.jpg


Un canard semble tout perdu dans cette assemblée.

 

Les Fuligules (Aythya fuligula) noirs et blancs restent hors de portée de l'objectif !

 

Dans les arbres, d'étranges ombres noires avec un peu de blanc au niveau du menton et des joues. Les Cormorans (Phalacrocorax carbo) se sont regroupés pour l'hiver.

 

IMG_12133-rec-cadre4.jpg

promenade 04-01-12-cadre4.jpg

Un champignon donne un peu de couleur dans ce paysage si gris .......

 

IMG_12139-bis-cadre4.jpg

 

Et une chanson :

 

 

Le plat pays (Jacques Brel)

 

Avec la mer du Nord pour dernier terrain vague
Et avec des vagues de dunes pour arrêter les vagues
Et de vagues rochers que les marées dépassent
Et qui ont a jamais le coeur à marée basse
Avec infiniment de brumes à venir
Avec le vent d’est écoutez-le tenir
Le plat pays qui est le mien

Avec des cathédrales pour uniques montagnes
Et de noirs clochers comme mâts de cocagne
Où des diables en pierre décrochent les nuages
Avec le fil des jours pour unique voyage
Et des chemins de pluies pour unique bonsoir
Avec le vent d'ouest écoutez-le vouloir
Le plat pays qui est le mien

Avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu
Avec un ciel si bas qu'il fait l'humilité
Avec un ciel si gris qu'un canal s'est pendu
Avec un ciel si gris qu'il faut lui pardonner
Avec le vent du nord qui vient s'écarteler
Avec le vent du nord écoutez-le craquer
Le plat pays qui est le mien

Avec de l'Italie qui descendrait l'Escaut
Avec Frida la Blonde quand elle devient Margot
Quand les fils de novembre nous reviennent en mai
Quand la plaine est fumante et tremble sous juillet
Quand le vent est au rire quand le vent est au blé
Quand le vent est au sud écoutez-le chanter
Le plat pays qui est le mien.

 

10:43 Écrit par Papylou-999 dans Nature, Photographie | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : promenade, hiver, bernache, foulque, cormoran

Commentaires

Une balade superbement mise en images.

Quel piqué sur certaines!

Et la première...
digne d'un tirage grandeur... nature
évidemment! ;-)

Écrit par : Eric | 08/01/2012

Les photos des canards: Canon 24-105 L
Les photos des cormorans: Canon 55-200

Écrit par : Papylou | 10/01/2012

Merci pour les précisions ;-)

Écrit par : Eric | 11/01/2012

Les commentaires sont fermés.